MedTech | Alexandre Parpaleix (co-fondateur de Milvue) : « Grâce à notre technologie qui utilise l’IA, nous aidons les urgentistes et simplifions le travail des radiologues »

Milvue, la jeune start-up française, nous fait découvrir sa solution Milvue Suite pour le quotidien des  soignants : le premier logiciel d’Intelligence Artificielle d’aide diagnostique radiologique développé par des ingénieurs en Machine Learning et des radiologues experts. Interview exclusive avec Alexandre Parpaleix médecin radiologue et co-fondateur de Milvue.

Quel est le principe de Milvue ?

Milvue est une MedTech française dont la mission est de moderniser l’offre de soin en démocratisant l’Intelligence Artificielle (IA) en santé et en l’intégrant aux outils de travail quotidien des soignants.

La 1ère solution qu’a développée Milvue se nomme SmartUrgences®. Il s’agit d’une aide au tri et au diagnostic des radiographies osseuses et pulmonaires des services d’urgence, certifiée comme Dispositif Médical CE IIa.

Les radiographies réalisées sont automatiquement prises en charge par nos algorithmes, et le médecin chargé de l’examen reçoit en temps réel une information sur le degré de priorité de l’examen à interpréter, ainsi qu’un compte rendu structuré et documenté sur l’examen.

La conclusion médicale finale reste toujours celle du médecin qui, augmentée de l’IA Milvue, va être en mesure de détecter plus rapidement des lésions plus fines et/ou complexes. Dans notre dernière étude en cours de publication, nous avons démontré que SmartUrgences® permet d’éviter jusqu’à 86% des erreurs de diagnostic.

L’immédiateté et la fiabilité de la réponse de l’IA permettent un diagnostic plus rapide et sécurisé, et un temps d’attente aux urgences moins important pour les patients.

Dans une logique similaire d’amélioration du workflow et de la qualité, Milvue a développé SmartXpert® qui automatise à 100% les mesures en radiologie ostéoarticulaire. La prise de mesure, très utile en orthopédie, est chronophage et fait apparaître une grande variabilité inter-opérateurs. SmartXpert® répond à ce besoin en quelques secondes et assure une meilleure reproductibilité des mesures.

Ces deux modules s’inscrivent dans la Milvue Suite avec une philosophie constante : excellence scientifique, fiabilité du diagnostic proposé, automatisation complète du processus et intégration aux outils de travail des médecins. Aujourd’hui limitée à la radiographie conventionnelle, Milvue Suite devrait prochainement proposer des premiers modules en scanner et IRM.

En effet, notre ADN est d’innover constamment et de mettre dans les mains des médecins le meilleur de la recherche en Deep Learning aux travers d’outils fiables, utiles et accessibles qui facilitent leur travail et permettent des gains d’efficacité.

Comment est née cette idée ?

Le constat est simple : la demande de soins urgents et le nombre d’examens réalisés en radiologie sont en augmentation croissante, sans augmentation proportionnelle du nombre de radiologues. Or l’activité radiologique est déjà sous tension. En conséquence aux urgences, 80 % des examens de radiographie d’urgence ne sont jamais relus par un radiologue, ce qui laisse le médecin des urgences seul dans une prise de décision diagnostique pour lequel il n’a pas été formé. Cela correspond environ à 8 millions d’actes et donc de patients par an en France.

L’idée princeps de Milvue est ainsi née il y a 3 ans dans l’esprit d’Alexandre Parpaleix, radiologue et cofondateur. Alors qu’il avait assuré une garde dans un hôpital public, il lui restait au petit matin à interpréter une pile de plusieurs dizaines d’examens de radiographies, traités durant la nuit par les seuls médecins urgentistes.

Il s’est alors posé une double question : est-ce que l’IA peut, en temps réel, aider les urgentistes ? Est-ce que l’IA peut également simplifier le travail du radiologue, en assurant une fonction de triage des examens ?

Il s’est mis au travail avec un groupe de polytechniciens passionnés d’IA, et soutenus par plusieurs radiologues. Milvue était née. Depuis, la société est restée fidèle à sa ligne directrice : excellence scientifique et innovation continue, au service de l’efficacité des prises en charge.  

L’IA n’est pas un effet de mode. Or, pour s’inscrire sur le long terme, elle a devant elle, au-delà de la simple performance diagnostique, de nombreux enjeux majeurs comme la cybersécurité et l’impact sociétal et environnemental

Quels sont vos objectifs à court terme ?

Suite à la levée de fonds réalisées en décembre 2021 auprès de radiologues et d’investisseurs spécialisés en santé et intelligence artificielle, quatre objectifs court terme ont été retenus :

  • La certification de Milvue Suite sur les marchés nord-américains en vue de leur commercialisation.
  • L’implantation d’une filiale en Amérique du Nord.
  • Le renforcement et l’élargissement des cas d’usage traités par Milvue Suite, avec le développement de solutions innovantes notamment en scanner et IRM, issues de notre équipe de R&D qui cherche chaque jour à repousser l’état de l’art pour proposer les meilleures solutions à nos clients. En 2022, nous consacrerons un budget de 2M€ pour développer ces nouveaux algorithmes.
  • Le renforcement de notre équipe commerciale et marketing. Nous avons en effet une stratégie de type « Milvue inside » avec des partenaires majeurs des systèmes d’information dans le monde de l’imagerie et sommes soucieux d’encore mieux les accompagner en France et à l’international.

Par ailleurs, nous avons conscience que la valeur ajoutée de l’IA se situe dans son usage de masse, qui nécessite deux conditions : une parfaite intégration aux outils de travail des médecins et une plus grande accessibilité pour tous.

Nous allons donc continuer à travailler pour permettre à toutes les structures, grandes ou petites, publiques ou privées, qui ont besoin de l’apport de l’IA, d’y accéder facilement.

Quel est le modèle économique ?

Le modèle économique doit être aligné avec l’objectif recherché par l’IA, à savoir accroître la productivité des acteurs qui l’utilisent. Pour cela, il est nécessaire de respecter plusieurs principes, et notamment les deux suivants :

  • La mise en place de forfaits plutôt qu’un paiement à l’acte. Dans la logique d’automatisation des traitements et de priorisation des flux, il n’est pas question que l’utilisateur se pose à chaque examen la question de le soumettre à l’IA.
  • Une prise en compte des contraintes réelles des utilisateurs et du système de santé, notamment des contraintes financières. L’IA doit être accessible au plus grand nombre.

Ce sont des parti-pris forts et inchangés des fondateurs de Milvue pour permettre la démocratisation de cette nouvelle technologie qu’est l’IA qui (va) bouleverse(r) profondément et durablement le monde médical, et en particulier de la radiologie. En effet l’IA n’est pas un un effet de mode.

Or, pour s’inscrire sur le long terme, elle a devant elle, au-delà de la simple performance diagnostique, de nombreux enjeux majeurs comme la cybersécurité et l’impact sociétal et environnemental.

Bien qu’encore jeune startup, nous avons le devoir de considérer ces enjeux d’avenir, et nous les anticipons d’ores et déjà chez Milvue.

Source : https://www.forbes.fr/business/medtech-alexandre-parpaleix-co-fondateur-de-milvue-grace-a-notre-technologie-qui-utilise-lia-nous-aidons-les-urgentistes-et-simplifions-le-travail-des-radiologues/

Vous souhaitez participer à ce congrès ?

Prendre un rendez-vous

Arrow

Ça peut aussi vous intéresser

Vous souhaitez tester
nos solutions ?

Demandez une démo et
testez la Milvue Suite !